stade de rugby

Coupe du monde de rugby à Nantes, dix millions d’euros de retombées

By Erwan

L’argent n’est pas en reste dans l’organisation de ce grand événement sportif, qui débutera l’année scolaire 2023-2024. La Ville a été contrainte de moderniser le stade de la Beaujoire pour qu’il puisse accueillir des compétitions internationales. Elle créera également un village du rugby à l’occasion de cet événement. Ce partenariat se veut mutuellement bénéfique, car les retombées économiques attendues sont considérables. Au total, 4 870 places seront attribuées à des jeunes issus de clubs locaux ainsi qu’à des publics défavorisés.

Ali Rebouh, adjoint PS chargé des sports à la Ville de Nantes, signe l’hyperbole : « Combien cela vous coûte-t-il d’accueillir un événement aussi mondial que la Coupe du monde de rugby ? » La Métropole a investi 14 millions d’euros pour moderniser le stade de football de la Beaujoire afin qu’il puisse accueillir un match de préparation le 19 août 2023, et quatre matchs de la compétition internationale qui s’est déroulée entre septembre et novembre. Ali Rebouh estime que ce projet n’est pas aussi extravagant ou coûteux que d’autres projets réalisés dans différentes villes pendant l’Euro 2016, comme la construction du nouveau stade de Lille (324 millions), ou la rénovation du Parc des Princes Paris (75 millions).

Une première étude a estimé que plus de 10 millions de dollars reviendront sur le territoire.

Ali Rebouh – Adjoint aux sports de Nantes

Nantes métropole verse 3,8 millions d’euros pour la construction d’un village de rugbymen sur l’île de Nantes. Ali Rebouh souligne que cet événement a lieu tous les 30 à 40 ans. Cet investissement, c’est nous qui le ferons. Quelles critiques n’aurions-nous pas entendues si la Métropole n’avait pas été retenue.

Coupe du monde de rugby : Nantes se prépare au tournoi

Un consensus existe sur le sujet. L’opposition applaudit un événement populaire fédérateur. Preuve de l’engouement autour de la compétition, les quelque 132 000 billets nantais se sont arrachés en quelques secondes. Les élus anticipent des retombées économiques importantes grâce à plus de 40% des spectateurs étrangers qui se déplaceront pour soutenir leur équipe. Ali Rebouh affirme qu’une étude a estimé que 10 millions d’euros pourraient être rapportés à la région. Johanna Rolland – maire PS de Nantes – révèle que le restaurant La Prison du Bouffay, situé au cœur de Nantes, a déjà pris des réservations pour plus de 400 Argentins.

Des négociations serrées

Nantes métropole aurait pu prétendre à une compensation de 560 000 euros de la part du GIP France 2023 – le comité d’organisation de la Coupe du monde de rugby – si elle avait accueilli les quatre matchs officiels de la compétition. Après de longues et intenses négociations, il a été décidé de payer la redevance d’occupation du stade de la Beaujoire sous forme d’avantages en termes de visibilité.

Le logo de Nantes Métropole doit être présent sur tous les supports. Ali Rebouh, porte-parole du GIP, a expliqué que le GIP s’engageait à fournir 4 870 places gratuites destinées en priorité aux membres du club métropolitain et aux publics sociaux. Ali Rebouh insiste sur le fait que le GIP a assumé cette décision, car cette fête du sport n’est pas possible sans les clubs qui travaillent régulièrement, ou les enfants, qui n’ont pas accès aux places assises.

Laisser un commentaire