Un homme avec plusieurs prothèses bioniques de bras

Greffe de bras bioniques à Nantes

By Erwan

L’équipe d’Edward de Keating Hart a opéré le troisième patient au CHU de Nantes. Une greffe bionique du coude. Pionnier en France de la technique de réinnervation musculaire ciblée, ce chirurgien rêve que les prothèses soient plus largement remboursées pour toucher le plus grand nombre.

Ce n’est pas seulement son nom qui fait de lui un bon candidat pour jouer aux côtés du Dr Mamour. Edward de Keating Hart ne vit pas à Seattle, en Californie, ni dans aucun autre endroit où les épisodes de la populaire série américaine ont été tournés. Son terrain de jeu, le bloc opératoire du CHU de Nantes.

Réinnervation Musculaire Ciblée

Quand il ne surfe pas, vous le trouverez sur la côte ouest française. Ce spécialiste français de la main est le premier chirurgien à poser des prothèses de coude bioniques. Il est un expert en réinnervation musculaire axée sur la TMR. C’est une intervention chirurgicale pour l’innervation ciblée des muscles qui provient des États-Unis.

Les électrodes sont reliées par les muscles de ce même bras aux nerfs.

Edward de Keating est un enfant de la génération Robocop et Terminator. Il se rend compte aussi que les films qu’il a regardés enfant ont laissé une impression durable sur sa carrière.

Le patient

Priscille Debrah a été la 1ère patiente transplantée en 2018. Succès. Deux autres patients ont été traités, Emmanuel (2020) et Nicolas (mars 2023).

La particularité de Nicolas est son amputation très élevée, qui se situe au niveau au-dessus de l’épaule. C’est le seul cas de chirurgie de la TMR haute en France.

A lire également :   Crabe bleu : espèce invasive en France

« Nicolas a eu un accident de moto. Un patient amputé d’un membre. Il a des douleurs fantômes très douloureuses. Priscille Debbie était la personne qui l’a inspiré pour commencer ce projet. L’opération a duré 8 heures. Aujourd’hui, il va très bien. Il a bien géré sa douleur et il doit maintenant commencer la phase de rééducation.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles cette technologie n’est pas largement disponible aujourd’hui. « L’argent est le premier facteur. Il est important que nous trouvions un « tiers » responsable pour aider à financer la prothèse. C’est pourquoi il est important que vous remboursiez la prothèse dès que possible. Le deuxième point est que tous les patients n’ont pas nécessairement besoin de cette technologie. Certaines personnes se contentent de prothèses de base pour un usage quotidien. Après un traumatisme, il peut être difficile pour certaines personnes de retourner dans les salles d’opération. Enfin, tous les amputés n’ont pas des douleurs insupportables aux membres fantômes car cette chirurgie est spécifiquement réalisée pour lutter contre les douleurs d’amputation ».

Le Dr de Keating Hart milite maintenant pour le remboursement des prothèses. « Pour aider les gens à retrouver le chemin de la vie et du travail », dit-il.

Le Dr Mamour est un chirurgien nantais qui partage sa passion du surf avec les amputés. Nous sommes conscients du fait que le surf a un impact positif sur toutes sortes de handicaps. En collaboration avec Sylvio chaque année, il organise une journée handisurf gratuite annuelle. L’année prochaine, il pourrait se tenir sur la côte Ouest en septembre.

Laisser un commentaire